Panorama sans titre1.jpg
 

Ascension de la Dent d'Oche - défi solidaire pour Clifransep

Sylvana et Elsa ont gagné leur pari en réalisant l'ascension de la Dent d'Oche en Haute-Savoie.

Mais pourquoi relever un tel défi ? Elles ont voulu montrer que leur vie ne s'arrête pas à la maladie qu'elles ont en commun, la sclérose en plaques. Certes, il s'agit d'une embuche sur leur chemin mais elles ne se définissent pas à travers elle.

Réussir ce défi, c'est envoyer un message positif aux autres personnes touchées par cette maladie pour gagner en confiance en soi et améliorer son quotidien.

Le dépassement de soi, l'accessibilité en mobilisant des moyens raisonnables et le partage d'une aventure en équipe étaient les prérequis pour choisir leur défi. Le plan A était de courir les 10 km du Lion de Belfort mais il a été annulé en raison des conditions sanitaires. Ce n'est pas pour rien que les deux trentenaires ont baptisé leur binôme les Lionnes de la SEP. Elles ont su rebondir pour trouver un plan B. L'Ascension de la Dent d'Oche cochait toutes les cases, le nouveau défi était lancé !

Les préparatifs

 

Tout d'abord chercher le descriptif :

"Une randonnée dont l'objectif est d'atteindre la Dent d'Oche. De ce sommet à la forme caractéristique qui surplombe le Lac Léman, on a un panorama de 360° magnifique sur le bassin lémanique, le Jura, et les Alpes, notamment les Dents du Midi et le massif du Mont Blanc. C'est un itinéraire difficile et aérien, mais la récompense est belle quand on arrive en haut!" Visorando.

Difficile, aérien...il ne fallait pas prendre peur ! Panorama magnifique, belle récompense, nous étions rassurées !

Le plus incertain était la météo. 5 jours avant le départ, la pluie était au rendez-vous puis le temps s'est dégagé pour nous.

1/1

Sans la force du mental, impossible d'aborder cette randonnée sereinement.

Olivier Barret, bio-énergéticien à Valdoie, leur a offert une séance d'harmonisation énergétique. Un moment suspendu pour prendre soin d 'elles et se réaligner. A l'issue de la séance, les premiers effets sont apparus : apaisement, soulagement, détente.

Dans les jours suivants, une sensation de bien-être s'est installée durablement. Un véritable déclic pour être en accord avec soi-même et ses valeurs.

Les remerciements

Pour permettre à d'autres malades d'accéder à des activités sportives adaptées, une cagnotte en ligne a été ouverte pour l'association Clifrasep. Pour remercier, les donateurs, un Ema a été gravé au laser pour l'accrocher sur la croix du sommet de la dent d'Oche à 2222 m. Ils figurent aussi sur les t-shirts des lionnes pour les soutenir dans leur épopée. 

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1
press to zoom
press to zoom
1/1

Le jour J

Vérification de la liste, remplissage des gourdes, petit-déjeuner copieux et c'est parti pour l'aventure !

5h32 : train au départ de Besançon Viotte pour Elsa et Howard, 6h30 départ de Evette-Salbert pour Sylvana et Romain.

7h : covoiturage de l'équipe au départ de Belfort vers Bernex, 3h de route.

Pause sandwich sur l'autoroute à la fraiche.

1/1

Départ de la randonnée

Le descriptif ne mentait pas ! Dès l'arrivée sur le parking de la Fétiuère nous avons compris que c'était du sérieux.

900 m de dénivelé positif sur 3 km !

Pour grimper, il faut des forces surtout 8h après le réveil... Petit-pause pique-nique le long du chemin dans un cadre somptueux. Nous étions prêts à en découdre avec cette pente, enfin nous n'imaginions pas vraiment ce qui nous attendait.....

press to zoom
1/1
press to zoom
1/1
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1

La laiterie

A mi-parcours, se trouve une laiterie qui fabrique et affine de la tome de vache et de l'abondance. Un vrai délice !

press to zoom
press to zoom
1/1

La partie difficile de la randonnée jusqu'au refuge...

Cette fois le chemin attaque les courbes de niveau perpendiculairement en passant par un couloir étroit. Il a fallu ménager nos forces et nos réserves d'eau pour atteindre le refuge. Le dernier point d'eau dans lequel s'abreuvent les vaches se trouve au niveau de la laiterie. Mais regardez plutôt cette belle ascension de notre équipe de choc. Notre coach Romain n'a rien lâché, personne n'est resté sur le banc de touche.

...puis du refuge jusqu'au sommet !

nous sommes arrivés au refuge après 17h après 4 bonnes heures de marche. Des pauses ont été nécessaires pour ménager notre fatigue. L'effort était conséquent mais le temps clément nous a permis d'avoir une vue dégagée sur le Mont Blanc et le lac Léman. Nous avons savouré ce matin mais peut être pas autant que la fondue savoyarde ! Non c'est une blague. Peu de choses peuvent rivaliser avec la satisfaction d'avoir atteint notre objectif et la beauté du coucher de soleil à la dent d'Oche au milieu des bouquetins. Partageons ensemble ces belles images.

Merci à : 

 

CEI GILLOT-JEANBOURQUIN / M.C.IS Christophe PY / Olivier BARRET / Catherine LHABITANT / Agathe MARTY / Cécile GRAND / Jean-Luc LEGUAY / Myriane CHALOPIN / Clémence QUINTY / Alice PETITJEAN / Frédérique DARRAS / Rachèle BONTEMPS / Aurore PRIOLET